Autrefois, on parlait de tramway, tout simplement. Trois lignes, à traction chevaline, furent créés avant le début du XXe siècle: Bélisaire-Océan (de 1829 à 1935), Bélisaire-Phare (de 1895 à 1905), et Lavergne-Océan (de 1895 à 1905).

A partir des années 1930, l’urbanisation du Cap Ferret entraînant la construction de routes et, par voie de conséquence, une circulation automobile croissante, sonnait le glas des tramways.

Un Périgourdin, Jacques Milet, au début des années cinquante, a donné une nouvelle vie au tramway, en remettant en service la ligne Bélisaire-Océan, maintenant renommé ‘Petit Train du Cap Ferret’.

Début 1952, les travaux de terrassement commencent , parallèlement, les premiers matériels arrivent : un important lot de rail est récupéré sur le chantier du barrage de l’Enchanet (Cantal) et un locotracteur à essence de 18CV, en provenance des Ets Boilot à Puteaux, est réceptionné. Les Ets Carde à Bordeaux construisent les châssis des voitures dessinés par Jacques Milet, tandis que M. Dufaure, menuisier à Arcachon, réalise les carrosseries. Les essais se révélant satisfaisants, le premier train de voyageurs circule dès le 13 juillet 1952.

Dans les années 1960, le locotracteur (qui daté de 1925) est remplacé par trois engins beaucoup plus puissants, construits par Ets. Schottler ; des engins recarrossés, avec l’adjonction d’une cheminée et d’un sifflet, histoire de ressembler à