Wenman Joseph Bassett-Lowke était le fondateur de l’entreprise W J Bassett-Lowke et Cie, basé à Northampton, en Angleterre, en 1898. A l’age de 16 ans, il a commencé sa formation dans l’entreprise de son père, qui était fabricant de chaudières, mais comme passe-temps il construisait des machines à vapeur en modèle réduit. Bientôt, il s’est rendu compte que d’autres amateurs de modélisme avaient des difficultés à trouver des pièces détachées et du matériel, il a alors commencé à fournir les autres constructeurs en vente par correspondance, initialement avec des pièces qu’il fabriquait dans l’atelier de son père.

En 1900, WJ est allé à la Grande Exposition à Paris où il a rencontré d’autres fabricants de locomotives à vapeur miniatures, particulièrement les Frères Bing, qui venaient de Nuremberg, en Allemagne. Tout de suite, il leur a lancé une gamme de locos, peintes en livrée britannique, qu’il a revendu en Angleterre. Rapidement, elles sont devenues très populaires et la gamme s’est agrandie, avec des locos et du matériel roulant en échelle 2, échelle 1 et même en échelle 0. La majorité de la fabrication était faite par d’autres constructeurs, notamment Bing, Carette, Twining Models, et Wintringham et Cie, qui avaient aussi leur base à Northampton.

Au début, la gamme était très primitive par rapport au normes des années suivantes, comme il est évident dans leur catalogue de 1902 (photo ‘Piddler’). Chauffées à l’alcool, avec cylindres oscillants, ce n’étaient pas de vrais modèles réduits des machines des Grandes Lignes. Après quelques années, cependant, la qualité s’améliora et les locos sont devenues plus détaillées, comme vous pouvez le constater sur la publicité pour une loco française – une 2-20 Expresse du CF Nord-Est – à l’échelle 3. En 1909, le prix était 250FFr, soit 1000 euros aujourd’hui. (photo 440).

En 1925 Bassett-Lowke était le premier constructeur en Angleterre à fabriquer des trains en ’00’, c’est à dire, une échelle de 1:76. Ils étaient étudiés pour circuler sur la table de la salle à manger et d’origine avec des moteurs mécaniques à ressort, mais en 1928 ils offrent un système en 12 Volts courant continu sur un troisième rail destiné à alimenter les moteurs électriques. Peu de temps après, Marklin ont commencé à vendre un système quasiment identique, avec le même écartement de rails (16mm) mais en échelle ‘HO’, ou 1:87. (photo ad 1928).

Pendant les années 1930, l’entreprise continuait de croître, avec une gamme considérable en échelle 0 et échelle 1. En 1938, elle a proposé un modèle de locomotive anglaise la plus connue – 4472 Flying Scotsman – disponible soit avec moteur à ressort soit avec moteur électrique de 20V continu; prix £4.10s à l’époque; maintenant (en 2016) à peu près £275 (ou 325 euros). (photo Flying Scotsman